Avant de répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre l’origine du framework IT4IT et ses principales composantes.

IT4IT est porté par l’Open group et plus particulièrement le IT4IT forum. Cette organisation est composée de professionnel aussi bien de l’édition du logiciel que du consulting et des utilisateurs.


La structure principale d’IT4IT est composée de 4 values streams et d’activités de support :

  • Strategy to Portfolio (S2P) : les objectifs sont de définir les objectifs, d’aligner la roadmap de l’IT avec celle du business, rationaliser le portfolio des services, son architecture, gérer la demande et sélectionner les services.
  • Requirement to Deploy (R2D) : les objectifs sont de valider les spécifications fonctionnelles, techniques et les standards, suivre les développements, le versionning, assurer le bon déroulement des tests et préparer les déploiements et son impact  sur la base des configurations et de la knowledge.
  • Request to fulfill (R2F) : il s’agit de valider le prix des services, d’organiser leur consommation par les utilisateurs, gérer les souscriptions et mettre en place les outils de mesures.
  • Detect to Correct (D2C) : les objectifs sont de suivre la production dans la détection des anomalies, leur diagnostic, leur modification et leur résolution.

 

Dans les activités de support, on retrouve la gouvernance, la finance, le légal, etc.

IT4IT propose une représentation de l’architecture mise en place afin de supporter les services. Les 5 niveaux permettent ainsi une abstraction du plus générique et agnostique à la structure des solutions des fournisseurs.


En comparant le processus d’ITIL V3 d’incident avec le composant IT4IT incident, ce dernier est décrit au travers de sa fonction, des données qui le compose et des intéractions qu’il doit avoir avec les autres composants. Tandis qu’ITIL décrit un processus avec des activités, des inputs et des outputs.


On peut donc finalement conclure qu’IT4IT se focalise sur le business de l’IT tandis qu’ITIL est tourné sur les utilisateurs Business, que le premier est décrit au travers des data objects et des composants tandis que l’autre propose un ensemble de processus. Quant à savoir si l’un est meilleur que l’autre, il est surtout important que l’un comme l’autre doit permettre aux services informatiques de s’améliorer, de se professionnaliser pour devenir de plus en plus efficient afin de répondre aux attentes des utilisateurs. Et l’un et l’autre permette une vue différente des services mis en place


Auteur: Sebastién Martin